Court Métrange 2014

Actualités

20162016 :
Jabberwock poursuit le jeu

Notre titre est là : Une nuit pour Bâtir le cri. C’est au théâtre des Chimères, à Biarritz, que nous avons mis sur pied les premières scènes de notre création 2016. Le fonctionnement du laboratoire, précédemment établi aux Marches de l’été, est devenu indissociable de l’objet en construction. C’est parce que Peter Pan oublie vite, qu’il peut croire à tout.

C’est là le rôle de notre « labo », entretenir l’amnésie tout au long de l’écriture. Une écriture de plateau, commune, toute en précision. C’est dans cette précision que notre quatuor peut s’oublier, sans jamais se perdre.

La question du collectif avance elle aussi. Du projet émerge la méthode, et pas l’inverse ! Par cette histoire que nous nous efforçons de raconter ensemble, une autre histoire se raconte. Nous ne naviguons pas entre nos quatre mondes respectifs. Nous en cherchons un cinquième, une île, perdue quelque part dans l’océan chaotique de notre imaginaire collectif…

Pour lire la critique d’Eklektika sur le premier tiers du spectacle, cliquez ici.

 

 

Mai 2015 : Premier temps de recherche autour de Peter PanMai 2015 :
Premier temps de recherche autour de Peter Pan

Durant ces deux premières semaines de travail autour de Peter Pan, nous avons dirigé notre recherche à travers une pratique physique intense.

En effet, nous tenons à cette générosité du corps de l’acteur, et cette générosité demande une grande rigueur à laquelle nous nous sommes soumis (avec plaisir).

Un autre aspect du travail, dont il paraissait impossible de faire l’économie c’est le jeu. Depuis sa création, le collectif Jabberwock reconnait le jeu comme un élément clé dans son processus de création. D’une part, le terme « jeu » fait référence (évidement) au jeu de l’acteur mais d’autre part il invite tout simplement à la fête, à la danse et au chant, à la guerre, au combat, à l’amusement, au rire et au défi.

Très vite, nous devions fixer un cadre, des « règles du jeu ». Nous nous sommes donc servis des différents éléments du roman de JM Barrie afin de les ordonner sous la forme d’une rosace tracée sur le sol. Cette rosace, presque sacrée, nous a amenés à explorer différentes énergies, contradictoires ou complémentaires les unes par rapport aux autres. Ainsi la plupart de nos jeux se sont déroulés dans cette rosace.

Enfin, La musique a été pour nous un élément ultra-présent, un moteur à toute heure. Depuis les symphonies tirées de jeux vidéo d’heroic fantasy jusqu'à leur remix électro-dubstep en passant par les mélodies répétitives et minimalistes de Glass ou de Reich, la musique nous apportait le courage, et la force nécessaire pour vaincre chacun des exercices proposés.

 

 

Janvier 2015 : Bonne année ! Janvier 2015 : Bonne année !

Une année qui commence fort pour Jabberwock puisque nous avons l'honneur de faire partie des lauréats du Fond d'Aide à la création et à l'innovation pour notre prochain projet autour de Peter Pan. Ce soutien de la ville va nous permettre d'amorcer la création de ce nouveau spectacle qui débutera en mai 2015 lors d'une première résidence aux Marches de l'été.

Par ailleurs, d'autres projets annexes sont en cours au sein du collectif. Notamment une lecture public du texte "Le vacants" écrit et mise en espace par Julian Rouhet. Des informations quant aux dates et lieux de représentations de cette lecture viendront prochainement sur notre page Facebook, soyez attentifs !

D'ici là nous vous souhaitons à tous une excellente année, pleine de projets, d'échanges et de rencontres.

 

 

Décembre 2014 : Et maintenant ?Décembre 2014 : 
Et maintenant ?

Une fin novembre riche en émotion pour Jabberwock : Le mois dernier a évidement été marqué par la fin de création d’Ainsi je balbutiais mes premiers monstres au Théâtre des Chimères de Biarritz. Au passage, nous tenons à saluer chaleureusement toute l’équipe des Chimères (tous sans exception) pour leur écoute, leur bonne humeur et leur soutien offert à Jabberwock au long de ses trois semaines de résidence. Par ailleurs, nous remercions le public ayant répondu présent au rendez-vous de la présentation du spectacle : étape décisive dans l’aboutissement du projet. 

Enfin, nous sommes heureux de pouvoir partager avec vous la critique de Ramuntxo Garbisu pour le webzine Eklektika. Ramuntxo, merci à toi pour cette belle rencontre.

Voilà, Ainsi je balbutiais mes premiers monstres est créé… Mais maintenant ? Qu’est ce qu’on en fait ? Ça, ce n'est plus à nous d'en décider, à suivre donc …

Jabberwock vous tiendra très vite informés de ses projets pour 2015, mais d'ici là nous vous souhaitons à toutes et à tous une bonne fin d'année 2014.

 

 

Ainsi je balbutiais mes premiers monstresOctobre 2014 :

Une première rentrée

Ce début de saison 14/15 est un passage important pour Jabberwock, C’est, entre autre, le moment pour nous de pouvoir présenter Ainsi je balbutiais mes premiers monstres, premier grand « bébé » du collectif.

Après avoir fait l’objet de deux étapes de recherche en 2014 (l’une à la Manufactures Atlantique, l’autre au Conservatoire de Bordeaux), ce spectacle arrive au terme de sa création à Biarritz, chez nos amis du Théâtre des Chimères.

Par ailleurs, nous tenons à remercier chaleureusement tous les gens qui ont soutenu la création de ce projet et notamment via la plateforme de financement participatif KissKissBankBank : cette collecte a eu un franc succès et c’est entièrement grâce à vous.

Venez donc découvrir Ainsi je balbutiais mes premiers monstres les 28, 29 et 30 novembre 2014 aux Découvertes, lieu du Théâtre des Chimères.

 

Jabberwock

Le collectif :

Lors de leur dernière année d'étude théâtrale au conservatoire de Bordeaux en 2013, Enrique Blain et Nicolas Beaufort décident de créer le collectif Jabberwock afin de monter des projets originaux sans contrainte de genre, tout en cultivant leur identité.

La suite...